02/09/2011

J-51: Eva Joly, fantastique porte-drapeau des valeurs écologistes

"Blog-notes" de campagne: http://raphael.mahaim.ch

Il n’y a pas qu’en Suisse où les marmites électorales frétillent. En France aussi, les Verts ont désormais amorcé leur grand marathon de campagne. Alors qu’elle ne fait pas partie du sérail depuis très longtemps, Eva Joly a réussi le tour de force de devancer le très médiatique Nicolas Hulot à l’occasion de la primaire d’Europe Ecologie Les Verts. Certainement parce qu’elle incarne mieux que quiconque les valeurs écologistes…

D’abord, le compte-rendu de la veille et le programme du week-end :

Le programme du week-end : samedi matin, passage an stand des Verts de Nyon et au stand des Verts de Morges – dimanche après-midi consacré à l’attente des résultats des votations cantonales, en particulier « Vivre et voter ici »

La journée de hier en bref : journée sans séance politique…

  • Nombre de courriels concernant la politique : 70
  • Nombre de téléphones concernant la politique : 4
  • Nombre d’heures consacrées à la politique : 2

Eva Joly, fantastique porte-drapeau des valeurs écologistes

Eva Joly n’est pas de cette catégorie de politiciens – souvent des hommes – qui cherchent à écraser les adversaires lors des débats télévisés. Elle n’est pas non plus de ceux qui crèvent l’écran à chaque apparition médiatique. Son verbe posé, lent et réfléchi fait d’elle une personnalité à part dans la ménagerie politique française. Face aux éléphants, vipères et autres renards, son personnage tranche, ne laisse pas indifférent.

Lors de la précédente campagne présidentielle de 2008, Eva Joly n’était pas encore membre des Verts. Elle s’était même rapprochée du mouvement démocrate de François Bayrou, dont elle s’est finalement distancée. Elue au parlement européen en 2009 sur la fameuse liste Europe Ecologie menée par Daniel Cohen-Bendit, personne ne pouvait lui prédire à l’époque une ascension aussi fulgurante dans la famille écologiste française. Pourtant, elle a su, dès le début, séduire dans son camp et au-delà.

Connue pour ses combats contre la corruption en tant que magistrate, Eva Joly est la plus parfaite incarnation des valeurs écologistes. Elle fait vibrer les militants parce qu’elle symbolise les valeurs qu’ils défendent au quotidien : éthique, indépendance, responsabilité, fiabilité, modestie, détermination, abnégation. Elle saura mieux qui quiconque donner un visage au projet écologiste, dans un contexte politique marqué par une profonde « désolation post-sarkozienne ».

Avec Cécile Duflot, la secrétaire nationale d’Europe Ecologie les Verts, les écologistes français ont décidément deux femmes de très grande valeur à leur tête. Bon vent à eux pour cette campagne présidentielle !