18/10/2011

J-5 : Chaque voix compte !

"Blog-notes" de campagne: http://raphael.mahaim.ch

On entend souvent dire que voter est inutile car « une voix ne changera de toute façon rien ». C’est avec ce type de réflexes que l’on se retrouve avec des taux de participation misérables. Et surtout, surtout, une voix, une seule, peut parfois faire toute la différence !

D’abord, le compte-rendu de la veille et le programme de la journée :

Le programme du jour: pas d’action de campagne aujourd’hui

Le récit de la veille : pas d’action de campagne

  • Nombre de courriels concernant la politique : 60
  • Nombre de téléphones concernant la politique : 2
  • Nombre d’heures consacrées à la politique : 1

Chaque voix compte !

Il existe plusieurs catégories d’abstentionnistes.

Il y a tout d’abord ceux qui jettent leur enveloppe de vote à peine arrivée dans la boîte aux lettres, par pur désintérêt par la politique. « De toute façon, je n’y comprends rien et je n’ai pas envie de m’y intéresser » serait la réplique type. A ces personnes, j’ai envie de dire qu’ils ne réalisent pas à quel point les événements de la vie de tous les jours sont directement influencés par les décisions politiques : la qualité des transports publics, la lutte contre les nuisances sonores en ville, l’ouverture de places de crèche, le montant des primes d’assurance maladie, la protection des paysages, etc. Nul besoin de passer des heures à étudier les programmes politiques des différents partis pour voter. Nul besoin non plus d’être un grand connaisseur de nos institutions. Voter, c’est exprimer une préférence pour certaines idées. Il faut se lancer sans avoir peur de voter « faux ». Ne pas voter, c’est laisser les autres décider à sa place…

Il y a ceux qui font le choix délibéré de ne pas se rendre aux urnes. Leur credo serait : « de toute façon, cela ne changera rien ; je n’ai plus confiance envers nos autorités politiques ». A ces personnes, j’ai envie de dire que je les comprends. La politique ne donne pas toujours une image très noble et très joyeuse. On y trouve une concentration impressionnante de personnes à egos surdimensionnés, antipathiques et arrogantes. Actuellement, la moyenne d’âge des parlementaires fédéraux est de 55 ans ; et il y a une écrasante majorité d’hommes. Ne devrait-on pas essayer autre chose ? Une autre manière de faire de la politique ? Moins centrée sur ses propres intérêts personnels et la défense de son pré carré ? Pour que cela change, il faut aller voter !

Et puis il y a la grande masse de ceux qui parfois se rendent aux urnes, parfois les boudent. A toute cette majorité silencieuse, j’ai envie de dire que l’on a besoin d’eux ! Car chaque voix compte. Bien souvent, le gain ou la perte d’un siège au Parlement lors des élections se joue à quelques dizaines de bulletins de vote. Si une famille entière se rend aux urnes et incite ses voisins à en faire de même, cela peut tout faire basculer. Ensuite, un siège au Parlement peut faire toute la différence lors de votes importants. Il s’en est par exemple fallu d’une seule petite voix lors de l’élection d’Ueli Maurer au Conseil fédéral. Au Conseil des Etats, où il n’y a que 46 élus, de nombreuses décisions se prennent avec la plus petite marge que l’on puisse imaginer : une seule voix d’avance…

Nous sommes dans le dernier sprint avant les élections de dimanche prochain. Merci de prendre le temps de voter et de faire voter votre famille, vos amis, vos proches… Après, ce sera trop tard.

**************

Voici ci-dessous le mail que les Verts tentons de faire circuler le plus largement possible ces prochains jours. Vous pouvez nous aider en le transmettant également à vos contacts!

Il ne suffit pas de penser vert, il faut aussi voter Verts !

Remplir son bulletin de vote prend 5 minutes !

  • 5 minutes pour une Suisse sans centrales nucléaires !
  • 5 minutes pour le développement des énergies renouvelables !
  • 5 minutes pour la protection du climat et la prévention des catastrophes naturelles !
  • 5 minutes pour faire barrage à la haine et à la xénophobie !
  • 5 minutes pour des aliments sains, produits de manière naturelle !
  • 5 minutes  pour empêcher le bétonnage de la Suisse !
  • 5 minutes pour que l’économie et les banques soient à nouveau au service des gens, et non le contraire !
  • 5 minutes pour que l’écologie ait enfin sa voix au Conseil fédéral !

Plus que 5 jours pour voter !

Merci de diffuser ce message pour que TOUTES CELLES ET TOUS CEUX QUI PENSENT VERT VOTENT VERTS... ET VOTENT POUR TROUVER UN MEILLEUR EQUILIBRE ENTRE ECONOMIE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENT !

Commentaires

Mais!... J'ai compté et recompté... Le résultat est toujours le même: 5 minutes pour ceci, 5 minutes pour cela... ça fait 40 minutes en tout et non 5!
Si vous m'assurez que même s'il s'agit de 40 minutes et que c'est suffisant pour obtenir tout ce que vous mentionnez, je ressors mes bulletins blancs de leur enveloppe et je mets ceux des Verts à la place.

Mais, aujourd'hui dans "24Heures", on vient de me rappeler cette jolie phrase:
«Les promesses électorales n’engagent que ceux qui les écoutent»

Écrit par : Baptiste Kapp | 18/10/2011

Bonjour M. Kapp. Les partis annoncent les idées pour lesquelles ils s'engagent, afin que les électeurs sachent à qui ils ont affaire. Vous aurez noté que, tout au long de cette campagne, je n'ai jamais "promis" quoi que ce soit si je suis élu à Berne. Ce serait bien prétentieux de dire que je peux à moi tout seul obtenir des décisions que je souhaite. A Berne, les Verts au Parlement, nous sommes une petite vingtaine sur 246 Parlementaires? Croyez-vous que nous avons le pouvoir de faire passer toutes nos propositions? Evidemment non, car nous vivons dans une démocratie où il faut obtenir une majorité de suffrages positifs. La dictature, ce serait plus facile... mais je suis très reconnaissant que nous ne vivions pas dans un tel régime! Quant à la question du temps à consacrer au vote, vous avez le droit de penser que 40 minutes pour voter est une perte de temps. Pour ma part, j'estime que 40 minutes une fois tous les quatre ans, ce n'est pas trop en demander pour notre démocratie...

Écrit par : Raphaël Mahaim | 18/10/2011

Un grand bonjour à vous monsieur Mahaim.

Dans votre billet, vous ne dites pas que votre parti s'engage, vous dites, par exemple: "5 minutes POUR que l’économie et les banques soient à nouveau au service des gens, et non le contraire!". Il n'y a pas de conditionnel.
Mais, effectivement les mots "je promets" ne sont pas contenu dans votre billet à J -5. Les mots "je m'engage à tout faire" n'y sont pas plus. Vous allez rétorquer que c'est par souci de concision. D'accord, mais alors pourquoi ne ferais-je pas de même dans mes commentaires?... Et je n'ai jamais parlé de perte de temps. Vous-même avez dit:
"Voter blanc est en effet parfaitement compatible avec notre système démocratique! Au moins vous vous rendez aux urnes pour exprimer un message"

En elle-même, votre idée de démocratie est bonne! Mais, de grâce, gardez cette idée à l'esprit lorsque vous serez réellement au pouvoir d'un exécutif.
Actuellement, "blanc" c'est le maximum que je puisse faire!

Voyez le résultat de certains de vos prédécessseurs!... À Lausanne par exemple! Vous m'accorderez qu'il ne s'agit pas d'un modèle de démocratie à présenter aux enfants!...Ils pourraient avoir des idées de type Napoléonien!... malgré tout, parmi les Verts, vous ne trouverez personne pour critiquer ouvertement le Prince de Lausanne!... Je sais, ils n'en pensent pas moins!

Écrit par : Baptiste Kapp | 18/10/2011

Les commentaires sont fermés.