12/10/2011

J-11 : Voter « pour les nuls »

L’heure de remplir son bulletin de vote a maintenant sonné. Je suis fréquemment abordé par des personnes qui saisissent mal les finesses de notre système électoral. Et c’est bien compréhensible au vu de sa complexité ! Voici pour aujourd’hui quelques explications pratiques à l’intention de celles et ceux pour qui les termes « cumuler », « panacher », « proportionnelle », « apparentement », etc. restent mystérieux.

D’abord, le compte-rendu de la veille et le programme de la journée :

Le programme du jour :6h30-7h30 distribution de tracts à la gare de Morges - ce soir grand débat à la TSR à voir dès 20h10 en direct

Le récit de la veille : 7h-8h distribution de croissants à la gare à Nyon – session parlementaire toute la matinée – séance du bureau des Verts VD entre midi et 14h – session parlementaire l’après-midi – distribution de tournesols à la gare de Lausanne entre 17h00 et 18h30 – j’ai finalement dû renoncer à aller à la réception du nouveau président du Grand Conseil Jean-Robert Yerson

  • Nombre de courriels concernant la politique : 60
  • Nombre de téléphones concernant la politique : 3
  • Nombre d’heures consacrées à la politique : 12

Voter « pour les nuls »

1) SOUTENIR AU MIEUX LES VERTS

Si vous souhaitez soutenir les Verts, il est très important d’utiliser le bulletin électoral intitulé « Les Verts – mouvement écologiste » tant pour le Conseil des Etats que pour le Conseil national, et ceci même si vous désirez ajouter quelques candidats d’autres partis sur ce bulletin. Avec le système d’élection à la proportionnelle (Conseil national), un bulletin vert déposé dans l’urne donne 18 voix aux Verts ; un nom vert ajouté sur une liste d’un autre parti ne donne qu’une seule voix aux Verts! Pour le Conseil des Etats, le nombre de bulletins verts déposés dans l'urne est important pour déterminer notre force électorale en vue d’un probable deuxième tour…

2) ELECTIONS AU CONSEIL NATIONAL

C'est un scrutin dit "proportionnel". C'est la force électorale des partis qui détermine le nombre de sièges auxquels ils ont droit. Pour savoir ensuite quels candidats obtiennent ces sièges, on regarde le "classement" de ces candidats à l'intérieur de la liste du parti. Le meilleur moyen de soutenir les Verts est de voter la liste no 18 « Les Verts – mouvement écologiste vaudois ».

  • Il est permis de biffer un candidat
  • Il est permis de doubler vos candidats préférés ("cumuler"), à la condition qu’au total il n’y ait pas plus de 18 noms sur la liste, ce qui implique donc de biffer d’autres candidats pour compenser. Attention, on ne peut donner que deux voix au maximum à chaque candidat.
  • Il est permis d'ajouter un candidat d'une autre liste ("panacher"). Mais toute voix qui va ailleurs vient en déduction des 18 voix par bulletin attribuées aux Verts. Exemple: si vous votez le bulletin vert et ajoutez 5 candidats radicaux, les Verts n'obtiennent plus que 13 voix et les radicaux en obtiennent 5; donc à éviter autant que possible ;)

3) ELECTION AU CONSEIL DES ETATS

C'est un scrutin dit "majoritaire". C'est le nombre de voix obtenu par chaque candidat individuellement qui est déterminant. Le meilleur moyen de soutenir les Verts est de voter la liste « Les Verts – mouvement écologiste vaudois » sans changement.

  • Il n'est pas permis de doubler un candidat ("cumul interdit")
  • Il est permis de biffer un candidat
  • Si l’on biffe un candidat, il est alors permis d'ajouter un candidat d'une autre liste (mais toute voix qui va à un candidat qui n'est pas sur la liste verte renforce évidemment « l'adversaire » et diminue donc indirectement les chances de Luc Recordon)

4) APPARENTEMENT

L'apparentement est un mécanisme assez complexe qui peut jouer un rôle pour l’attribution du « dernier » siège. Admettons que chaque tranche de 5000 voix reçues par un parti donne droit à un siège et qu'il y a 11 sièges en jeu (calcul fictif). C'est un exemple au hasard, le nombre de voix nécessaire pour obtenir un siège est bien évidemment différent pour chaque élection en fonction de la taille du Conseil, de la population, etc.

Prenons les chiffres suivants (résultats fictifs d'une élection):

  • Verts 13'000 voix
  • PS 22'500 voix
  • Radicaux: 11'000 voix
  • Libéraux: 14'000 voix

Sans apparentement:

  • Sièges par tranche de 5000 voix: Verts 2, PS 4, PRD 2, Lib 2.
  • Le dernier siège est attribué à celui qui a le plus grand reste: les libéraux obtiendront le dernier siège (leur reste est de 4000, car quand on enlève leurs deux sièges à 5000, il reste 4000)

Avec apparentements Verts-PS, d’une part, et PRD-LIB, d’autre part:

  • Sièges par tranche de 5000 voix: Verts 2, PS 4, PRD 2, Lib 2.
  • Pour le dernier siège: on additionne les restes des partis apparentés (reste Verts-PS=3000+2500=5500; reste PRD-LIB=1000+4000=5000). Le groupe qui a le plus grand reste obtient le siège -> ici siège va au groupe PS-Verts
  • Pour savoir quel parti au sein du groupe apparenté reçoit le siège, on regarde lequel des partis du groupe apparenté a le plus grand reste: ici, le siège revient aux Verts.

Il est utile de s’apparenter avec les partis alliés pour ne pas perdre « bêtement » un siège lorsqu’on totalise ensemble le « plus gros reste ».

Mais ce qu'il faut surtout retenir: n'oubliez pas d'aller voter, et si possible la liste verte!

Commentaires

et qui encore une fois va aller voter et pour vous,rire?des éoliens qui depuis des lustres travaillent pour permettre à d'autres éoliens de rester sagement assis chez eux,si c'est ça le but de l'exercice croyez bien que de plus en plus beaucoup ont compris eux aussi tous les avantages à ne plus aller voter et surtout ne plus jamais faire confiance à une certaine élite cherchant à imiter Dieu.Ok on a tous été jeunes mais dans le temps on aidait les plus âgés ,on leur facilitait la vie,on ne peut en dire de cette même élite qui veut manipuler tout le monde y compris même notre façon d'agir et qui bientôt empéchera les humains de réfléchir par eux-mêmes,c'est désolation pour le futur de beaucoup de jeunes qui ne sentent pas le danger,fort dommageable pour le monde de demain

Écrit par : lovsmeralda | 12/10/2011

Monsieur Mahaim,

Quelques questions d'un nul:

1) Le sous-apparentement, "caisse"? Votre liste (No 18) est apparentée et sous-apparentée à celle des Verts Tendres (No 21), par exemple.

2) Voter "pour les nuls" ne devrait-il pas s'écrite "Votez pour les nuls"?

3) Vu votre âge (moins de 30 ans), quel est le critère pour passer de la liste 21 (Verts Tendres?) à la no 18 (Les Verts de Gris?). Est-ce justement lorsque les éminences grises du parti ne considèrent plus les candidats pour des nuls?... Ou nul ne le sait?

Écrit par : Baptiste Kapp | 12/10/2011

Bonjour Monsieur. Merci pour vos questions intéressantes et pertinentes auxquelles je réponds bien volontiers! 1) J'ai effectivement oublié de mentionner le sous-apparentement. Les voix données à un parti X sous-apparenté à un parti Y sont automatiquement attribuées au parti Y si le parti X ne dispose pas d'une force électorale suffisante pour faire un siège à lui tout seul. S'il dispose de la force électorale pour faire un siège à lui tout seul, alors ce sont les voix restantes non prises en compte pour le calcul de ce siège qui seront attribuées au parti Y. En d'autres termes, les voix données à la liste "Les Jeunes Vert-e-s" ne sont pas perdues. Soit elles permettent d'obtenir un siège pour les Jeunes Vert-e-s, soit elles sont attribuées à la liste "principale" des Verts. 2) Je maintiens que la variante à l'infinitif est correcte. Imaginons un instant que l'on rédige un manuel sur le chant de cette même collection "pour les nuls". On dirait: "chanter pour les nuls" et non "chantez pour les nuls". Du reste, la signification n'est pas identique... 3) En réalité, il n'y a pas de limite d'âge chiffrée entre les Verts et les "Jeunes Vert-e-s". Dans la liste "Les Verts", nous sommes trois à avoir moins de 30 ans; dans la liste "Les Jeunes Vert-e-s, ils sont deux à avoir plus de 30 ans. Cela dépend surtout de l'endroit où l'on s'investit le plus. Je suis pour ma par membre du bureau des Verts vaudois - par conséquent surtout impliqué pour les Verts "de Gris", comme vous dites - et très peu actif au sein des jeunes Verts. Pour les candidats des Jeunes Vert-e-s, c'est en principe l'inverse qui est vrai.

Écrit par : Raphaël Mahaim | 12/10/2011

Un grand merci pour les précisions.

En ce qui concerne le "r" ou le "z", j'avais bien compris la nuance. Il ne s'agissait que d'une petite blague faite afin d'amener la question 3) où je me suis permis de reprendre l'idée des nuls.
C'était également en liaison avec la fin de vos explications. Celle qui invite à voter pour votre liste. Un mélange des genres, des explications générales et de la propagande qui, en fait, rien à voir avec le reste.

"Mais ce qu'il faut surtout retenir: n'oubliez pas d'aller voter, et si possible la liste verte!"

Selon vous, la propagande a plus d'importance que les explications générales. Le "... il faut SURTOUT retenir..." le prouve.
Un pas de plus et le parti aura plus d'importance que la démocratie... Le phantasme bien caché de tout politicien pour qui la démocratie n'est qu'un moyen, pas un but!

Écrit par : Baptiste Kapp | 12/10/2011

Soyons sérieux: avez-vous déjà entendu un candidat aux élections appeler à voter pour un autre parti? Il me paraît pas indécent, en tant que candidat vert... d'appeler à voter vert. D'autant que nous avons moins de moyens pour couvrir le pays d'affiches électorales. Bon vote à vous!

Écrit par : Raphaël Mahaim | 12/10/2011

Je suis sérieux!
Je ne vous reproche pas de faire de la pub pour vous et votre parti. Je ne vous reproche que le mélange des genres. En journalisme (le bon, celui qui, malheureusement à tendance à disparaître) les faits sont séparés de leur interprétation. Un politicien devrait faire de même... Mais, aujourd'hui, c'est le marketing politique qui a pris la main, donc tout est bon qui apporte des voix. D'ailleurs votre dernière phrase laisse entendre par le "surtout", que même si l'électeur n'a rien compris, il faut voter... et voter Vert.


Probablement que je voterai blanc. Ce qui ne sera pas pris en compte, une faille dans le système dit démocratique. Le bulletin blanc étant un acte citoyen aussi valable que celui d'un bulletin No X. Mais jamais aucun parti ne va défendre une telle idée, elle est contreproductive pour tout politicien.

Écrit par : Baptiste Kapp | 13/10/2011

Voter blanc est en effet parfaitement compatible avec notre système démocratique! Au moins vous vous rendez aux urnes pour exprimer un message... Quant à la neutralité journalistique, c'est parfaitement correct. En tant que politique, je ne suis toutefois pas pas tenu aux mêmes règles que les journalistes, vous en conviendrez... Bonne journée

Écrit par : Raphaël Mahaim | 13/10/2011

Les commentaires sont fermés.